Abstract

Tischendorfite, ideally Pd8Hg3Se9, is a new mineral species from the Eskaborner Stollen (Eskeborn Adit) at Tilkerode, Harz Mountains, Germany. It occurs as aggregates in a carbonate matrix, together with the associated metallic minerals clausthalite, tiemannite, chrisstanleyite, stibiopalladinite and gold. It is opaque with a metallic luster, has a black streak, is brittle, and the fracture is uneven. In plane-polarized reflected light, tischendorfite has a cream or slightly beige color in association with chrisstanleyite (light buff to slightly gray-green buff), clausthalite (off-white) and tiemannite (gray). It is not pleochroic, and displays a weak bireflectance. It does not possess internal reflections. The anisotropy is weak to moderate, with rotation tints in weak shades of steel blue and greenish brown. Reflectance data and color values are tabulated. Average results of four electron-microprobe analyses are: Pd 39.4, Pt 0.1, Ag 1.0, Cu 0.2, Hg 24.9, Pb 1.4, Se 32.0, total 99.0 wt.%. The empirical formula, (Pd8.05Pt0.01)∑8.06(Hg2.70Ag0.20Pb0.15Cu0.07) ∑3.12Se8.82, is based on 20 atoms per formula unit. The calculated density is 9.13 g/cm3 (on the basis of the empirical formula and unit-cell parameters refined from powder data). Tischendorfite is orthorhombic, with a 7.219(3), b 16.782(7), c 6.467(5) Å, V 783.6(8) Å3, a:b:c 0.4302:1:0.3854, and Z = 2. The probable space-groups are Pmmn (59), P21mn (31) or Pm21n (31) (diffraction aspect P**n). The strongest seven X-ray powder-diffraction lines [d in Å(I)(hkl)] are: 4.819(40)(101), 4.373(40)(130), 2.797(60)(032,122), 2.743(100)(151,231,240), 2.325(40)(052), 2.116(40)(062) and 2.091(100)(261). The mineral’s name honors Gerhard Tischendorf, geochemist and mineralogist, in recognition of his contributions to understanding the genesis of selenide mineral deposits.

Abstract

La tischendorfite, idéalement Pd8Hg3Se9, est une nouvelle espèce minérale provenant de Eskaborner Stollen (accès d’Eskeborn) à Tilkerode, montagnes Harz, en Allemagne. Elle se présente en aggrégats dans une matrice de carbonate en association avec les minéraux métalliques clausthalite, tiémannite, chrisstanleyite, stibiopalladinite, et or. Elle est opaque avec un reflet métallique, possède une rayure noire, est fragile, et la fracture est inégale. Observée au microscope polarisant en lumière réfléchie, la tischendorfite est crème ou une couleur légèrement beige en association avec la chrisstanleyite (une couleur de chamois légèrement à gris-vert chamois), la clausthalite (grisâtre blanc) et la tiémannite (gris). Elle ne presente pas de pléochroïsme, mais elle est faiblement biréflectante. Elle ne possède pas de réflexions internes. L’anisotropisme est faible à modéré, avec teintes de rotation aux nuances faibles de bleu acier, et de brun verdâtre. On présente les spectres de réflectivité et les valeurs de couleur. Les analyses obtenues à la microsonde électronique ont donné, en moyenne, Pd 39.4, Pt 0.1, Ag 1.0, Cu 0.2, Hg 24.9, Pb 1.4, Se 32.0, total 99.0% en poids. La formule empirique est (Pd8.05Pt0.01)∑8.06(Hg2.70Ag0.20Pb0.15Cu0.07) ∑3.12Se8.82 sur une base de 20 atomes par unité de formule. La densité calculée est égale à 9.13 g/cm3 (sur la base de la formule empirique et des paramètres de la maille élémentaire affinés à partir des données de poudre). La tischendorfite est un minéral orthorhombique, avec a 7.219(3), b 16.782(7), c 6.467(5) Å, V 783.6(8) Å3, a:b:c 0.4302:1:0.3854, Z = 2. Les choix de groupe spatial sont Pmmn (59), P21mn (31) ou Pm21n (31) (aspect de diffraction P**n). Les sept raies les plus intenses du spectre de diffraction X [d en Å(I)(hkl)] sont: 4.819(40)(101), 4.373(40)(130), 2.797(60)(032,122), 2.743(100)(151,231,240), 2.325(40)(052), 2.116(40)(062) et 2.091(100)(261). Le nom honore Gerhard Tischendorf, geochimiste et minéralogiste, pour ses contributions à la genèse des gisements de séléniures.

You do not currently have access to this article.