Abstract

Like almost every deposit in the Iberian Pyrite Belt, the Neves–Corvo deposit, in Portugal, has its own mineralogical characteristics. This is especially true for the large variety of mineral associations containing copper and tin that have been observed in the three orebodies exploited so far. Associated with the copper-rich massive lenses, unusual sphalerite + tetrahedrite–tennantite and bornite-rich discrete ore horizons have been found. Both types of ore show mineral associations similar to those described for the “tetrahedrite front” and the “bornite zone” in the Kidd Creek deposit of Ontario. The Neves–Corvo deposit is, also, the only one so far in the Portuguese sector of Iberian Pyrite Belt in which a large variety of Cu, As, Sn, Co, Bi, Te (Se) and Ag sulfosalts has been observed in stringer ores. Cassiterite occurs as large meter-sized discrete massive lenses cross-cut by chalcopyrite veins, centimetric lenses in the rubané ores, stringers ores at the base of massive sulfides, and centimetric clasts of cassiterite in the middle of the tin-bearing copper-rich massive sulfides. In the copper-rich and polymetallic massive ores with low contents of tin, cassiterite mainly occurs as clusters formed by fine-grained cassiterite intergrown with sphalerite and phyllosilicates. The geotectonic complexity and the scarcity of the existing geological data on the structural features of the deposit have so far not allowed the paleogeographic reconstruction of the environment of formation. However, on the basis of both the stratigraphy of the different types of ore and the textural and compositional features of the sulfides, the Sn and Cu enrichments exhibited by the polymetallic massive ores from Neves–Corvo deposit are a result of multiple metallogenetic events that took place at different times, under different thermochemical constraints. Hence the ores are ascribed to the following events: 1) deposition of the tin-rich ores, 2) protracted formation of the polymetallic massive sulfide ores, which constitute about 86% of the total Neves– Corvo resources, and 3) late anomalous Cu-enrichment, confined to discrete zones of the polymetallic massive sulfides and to zones of interaction, leading to ore enriched in bornite and in sphalerite – tetrahedrite–tennantite.

Abstract

Comme pour presque tous les gisements de la Ceinture Pyriteuse Ibérique, le gisement de Neves –Corvo, au Portugal, possède des traits minéralogiques qui lui sont propres. En particulier, il faut signaler la grande diversité d’associations de minéraux contenant du cuivre et de l’étain dans les trois zones minéralisées exploitées jusqu’à maintenant. Associés aux lentilles massives cuprifères, on trouve des horizons minéralisés inhabituels à sphalérite + tétraédrite–tennantite et à bornite. Les deux types de minerai possèdent des associations de minéraux semblables à celles du “front de tétraédrite” et de la “zone à bornite” à Kidd Creek, en Ontario. Le gisement de Neves–Corvo, de plus, est le seul du secteur portuguais de la Ceinture de Pyrite Ibérique à montrer une si grande variété de sulfosels à Cu, As, Sn, Co, Bi, Te (Se) et Ag dans le minerai en filaments (stringer). La cassitérite se présente en lentilles massives de dimensions métriques, recoupées par des veines de chalcopyrite, en lentilles centimétriques dans le minerai rubané, en minerai filamenteux à la base des zones de sulfures massifs, et sous forme de fragments centimétriques au sein d’amas de sulfures massifs riches en cuivre et porteurs d’étain. Dans les minerais polymétalliques riches en cuivre ayant de faibles teneurs en étain, la cassitérite se trouve surtout en groupements de grains fins en intercroissance avec la sphalérite et les phyllosilicates. La complexité géotectonique et la rareté des données géologiques à propos du contexte structural du gisement n’ont pas permis jusqu’à maintenant d’en reconstruire la paléogéographie du milieu de formation. Toutefois, à la lumière de la stratigraphie des différents types de minerai, des textures et des compositions des divers minéraux sulfurés, il semble évident que les enrichissements en étain et en cuivre subis par les minerais massifs polymétalliques à Neves–Corvo résulteraient d’événements métallogéniques multiples mais distincts. Ces événements auraient impliqué 1) la déposition de minerais riches en étain, 2) une longue période de formation du minerai sulfuré polymétallique massif, qui constitue environ 86% du minerai à Neves–Corvo, et 3) un enrichissement en Cu tardif le long de zones spécifiques dans le minerai polymétallique massif et aussi dans les zones d’interaction à bornite et à sphalérite + tétraédrite – tennantite.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.