Abstract

Results of experimental investigations in the dry system PtS–PdS–NiS between 1200° and 700°C are presented. The phases encountered in the experimental runs are synthetic cooperite [(Pt,Pd,Ni)S], synthetic braggite [(Pt,Pd,Ni)S], synthetic vysotskite [(Pd,Pt,Ni)S], quenched sulfide liquid, and Ni1−xS. Synthetic cooperite is stable to temperatures above 1200°C, whereas synthetic braggite is stable at temperatures below 1100°C, and synthetic vysotskite, below 1000°C. Below 900°C in the system PtS–PdS–NiS, Ni-saturated synthetic cooperite, braggite, and vysotskite coexist with Ni1−xS. At 900°C, only Ni-saturated, Pd-free synthetic cooperite coexists with Ni1−xS, and synthetic braggite and Pd-bearing synthetic cooperite coexist with a Pd–Ni–Pt sulfide melt. At temperatures ≥ 1000°C, Ni-saturated synthetic cooperite and braggite coexist with a Pd–Ni–Pt sulfide melt. In the experiments, there is a clearly defined miscibility-gap between cooperite and braggite, but no gap was observed between braggite and vysotskite. The Ni content of braggite and vysotskite with varying Pt:Pd ratio in a Ni-saturated environment is a function of temperature. A higher Ni content indicates a lower temperature of equilibration, and can be estimated using the following equation: T [°C] = 998.07 (±7.88) + 0.05 (±0.02) × Pt2 − 4.24 (±0.16) × Ni2. In cooperite, a similar relationship between the Ni content and the temperature of equilibration is applicable between 1200° and 900°C.

Abstract

Nous présentons les résultats de nos expériences faites à sec sur le système PtS–PdS–NiS entre 1200° et 700°C. Les phases qui ont cristallisé au cours de ces expériences sont la cooperite synthétique [(Pt,Pd,Ni)S], la braggite synthétique [(Pt,Pd,Ni)S], la vysotskite synthétique [(Pd,Pt,Ni)S], un liquide sulfuré trempé, et le composé Ni1−xS. La cooperite synthétique demeure stable à une température au delà de 1200°C, tandis que la braggite synthétique est stable à une température inférieure à 1100°C, et la vysotskite synthétique, à une température inférieure à 1000°C. En dessous de 900°C dans le système PtS–PdS–NiS, cooperite, braggite, et vysotskite synthétiques saturées en Ni coexistent avec Ni1−xS. A 900°C, seule la cooperite synthétique dépourvue de Pd et saturée en Ni coexiste avec Ni1−xS, et la braggite et la cooperite palladifère synthétiques coexistent avec un liquide sulfuré Pd–Ni–Pt. A des températures ≥ 1000°C, la cooperite et la braggite synthétiques saturées en Ni coexistent avec un bain fondu sulfuré à Pd–Ni–Pt. Dans les expériences, il y a une lacune de miscibilité bien définie entre cooperite et braggite, mais aucune lacune n’a été observée entre braggite et vysotskite. Les teneurs en Ni de la braggite et de la vysotskite varient avec le rapport Pt:Pd dans un milieu saturé en Ni selon la température. Une teneur plus élevée de la concentration en Ni indique une température plus faible d’équilibrage, comme l’indique l’équation: T [°C] = 998.07 (±7.88) + 0.05 (±0.02) × Pt2 − 4.24 (±0.16) × Ni2. Dans la cooperite, une relation semblable entre la teneur en Ni et la température d’équilibrage s’appliquerait entre 1200° et 900°C.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.