Abstract

A small high-grade occurrence of palladium, platinum, gold, silver, selenium and mercury at Copper Hills in the East Pilbara region of Western Australia exhibits a remarkable diversity of minerals and textures. Most of the mineralization occurs within a malachite–quartz host, with particularly high concentrations in malachite nodules. The primary minerals include a number of selenides, including oosterboschite, naumannite, chrisstanleyite, berzelianite, umangite, luberoite (?) and tiemannite, as well as some unidentified minerals. Other ore minerals include native gold, native silver and potarite. Oxidation of the Pd and Pt selenides has produced a range of fine-grained oxide mixtures. The Pd and Pt selenides and their oxidized products occur as fine-grained dispersions, commonly as arborescent fronds, and as larger inclusions in the malachite nodules. The native silver has been partially replaced by bromian chlorargyrite. The source of the mineralization is believed to have been acid, saline hydrothermal solutions charged with the precious metals, mercury, selenium and copper. Interaction of these solutions with dolomitic carbonate probably caused the precipitation of the minerals of economic interest.

Abstract

Un petit indice à teneur élevée en palladium, platine, or, argent, sélénium et mercure à Copper Hills, dans le secteur oriental de la région de Pilbara, en Australie occidentale, fait preuve d’une diversité remarquable de minéraux et de textures. La zone minéralisée se trouve surtout dans un hôte de malachite + quartz contenant une concentration de nodules de malachite. Parmi les minéraux primaires se trouvent plusieurs séléniures, y inclus oosterboschite, naumannite, chrisstanleyite, berzélianite, umangite, lubéroïte (?) et tiémannite, de même que quelques minéraux non identifiés. Parmi les autres minéraux d’intérêt économique se trouvent or natif, argent natif et potarite. L’oxydation des séléniures de Pd et de Pt a produit une série de mélanges d’oxydes à granulométrie fine. Les séléniures de Pd et de Pt et les produits de leur oxydation forment des traînées à grains fins, généralement sous forme de frondes arborescentes, aussi bien que des inclusions dans les nodules de malachite. L’argent natif a partiellement été remplacé par la chlorargyrite bromifère. La source de la minéralisation serait une saumure hydrothermale acide portant métaux précieux, mercure, sélénium et cuivre. L’interaction de telles solutions avec un carbonate porteur de dolomite aurait causé la précipitation des minéraux d’intérêt économique.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.