Abstract

Brodtkorbite, ideally Cu2HgSe2, a new mineral species, occurs in a telethermal selenide vein-type assemblage at the Tuminico Ia selenium deposit, Sierra de Cacho (Sierra de Umango) district, La Rioja, Argentina. The selenide assemblage also contains berzelianite, bellidoite, cadmoselite (mercurian, cuprian), chaméanite, crookesite, eskebornite, eucairite, ferroselite, hakite, klockmannite, a luanheite-type phase, trogtalite-kruťaite, tiemannite, tyrrellite, umangite and uraninite. Minor constituents are undefined phases that belong to the Cd–(Cu)–Hg–Se and (Co,Ni,Cu)–As–Se systems. The selenides occur as veinlets, as impregnations and as massive ores in calcite veins, and are hosted by altered (hematite-stained) amphibolites of the Sierra de Pampeanas, the Precambrian basement of the Precordillera terrane. Brodtkorbite was observed as anhedral grains; they range in size from 10 × 20 up to 50 × 100 μm and as aggregates of composite grains up to 150 × 250 μm, commonly intergrown with berzelianite, tiemannite and (rarely) umangite and clausthalite. The mineral is dark grey, opaque, has a metallic luster, and a dark grey streak. VHN10 ranges from 91.4 to 131 (mean 118) kg/mm2, which corresponds to a calculated Mohs hardness of about 2½ to 3. The density is 7.77 g/cm3 and was calculated for the ideal formula with Z = 2. In plane-polarized reflected light, the mineral is white, is weakly to moderately pleochroic from pinkish to bluish white, and lacks internal reflections. It has a weak to strong bireflectance; the anisotropy is weak to strong with rotation tints from mauve-grey to yellowish grey. The reflectance spectra and color values in air and in oil are tabulated. The chemical composition, which was obtained with an electron microprobe, shows very little variation within individual grains and between grains. The average composition is: Cu 26.2, Hg 40.7, Se 32.9, total 99.8 wt%. This leads to an empirical formula (total atoms = 5) of Cu2.00Hg0.98Se2.02. Brodtkorbite is monoclinic, a 7.492(5), b 4.177(1), c 7.239(4) Å, β 114.20(5)°, V 206.6(2) Å3, a:b:c 1.7936:1:1.7330, space group P21/n (14). The strongest seven X-ray powder-diffraction lines [d in Å (I) (hkl)] are: 3.991(70)(101), 3.576(50)(110), 3.534(50)(011), 3.414(50)(200), 2.731(100)(1̅12), 2.223(70)(211) and 2.072(50)(1̅13, 3̅12). The mineral name honors Milka Kronegold de Brodtkorb, Professor at the universities of Buenos Aires and La Plata, Argentina, for her outstanding contributions to the mineralogy and economic geology of Argentina. The selenide mineralogy at Tuminico is discussed on the basis of an extensive electron-microprobe study. The conditions of formation for brodtkorbite and the associated selenides are inferred from mineral stabilities and fluid-inclusion studies.

Abstract

La brodtkorbite, dont la composition idéale est Cu2HgSe2, est une nouvelle espèce minérale découverte dans une association de séléniures téléthermaux en veines au gisement de sélénium de Tuminico Ia, district de Sierra de Cacho (Sierra de Umango), La Rioja, Argentine. L’assemblage de séléniures contient berzélianite, bellidoïte, cadmosélite (mercurifère, cuprifère), chaméanite, crookesite, eskébornite, eucairite, ferrosélite, hakite, klockmannite, un minéral ressemblant à la luanhéite, trogtalite-kruťaïte, tiémannite, tyrrellite, umangite et uraninite. Les constituents accessoires sont des phases méconnues des systèmes Cd–(Cu)–Hg–Se et (Co,Ni,Cu)–As–Se. Les séléniures se présentent sous forme de veinules, imprégnations et amas de minerai massif dans des veines de calcite, dans un encaissant d’amphibolite altérée et imprégnée d’hématite, faisant partie de la Sierra de Pampeanas, le socle précambrien de la Précordillère. La brodtkorbite se présente en grains xénomorphes allant de 10 × 20 jusqu’à 50 × 100 μm et en aggrégats de grains composés atteignant 150 × 250 μm, généralement en intercroissances avec berzélianite, tiémannite et (plus rarement) umangite et clausthalite. Il s’agit d’un minéral gris foncé, opaque, ayant un éclat métallique et une rayure gris foncé. La dureté VHN10 varie de 91.4 à 131 (118, en moyenne) kg/mm2, ce qui correspond à une dureté de Mohs de 2½ à 3. La densité, égale à 7.77 g/cm3, a été calculée pour la formule idéale, avec Z = 2. En lumière réfléchie non polarisée, le minéral est blanc, légèrement à modérément pléochroïque du blanc rosâtre à bleuâtre, sans réflexions internes. Sa biréflectance est faible à intense; l’anisotropie est faible à intense, avec des teintes de rotation allant de mauve-gris à gris jaunâtre. Les spectres de réflectance et les valeurs de la couleur dans l’air et dans l’huile sont présentés. La composition chimique, établie avec une microsonde électronique, varie très peu d’un grain à l’autre et à l’intérieur d’un même grain. La composition moyenne est: Cu 26.2, Hg 40.7, Se 32.9, total 99.8% (poids), ce qui mène à une formule empirique (nombre d’atomes égal à 5) de Cu2.00Hg0.98Se2.02. La brodtkorbite est monoclinique, a 7.492(5), b 4.177(1), c 7.239(4) Å, β 114.20(5)°, V 206.6(2) Å3, a:b:c 1.7936:1:1.7330, groupe spatial P21/n (14). Les sept raies les plus intenses du spectre de diffraction, méthode des poudres [d en Å (I)(hkl)] sont: 3.991(70)(101), 3.576(50)(110), 3.534(50)(011), 3.414(50)(200), 2.731(100)(1̅12), 2.223(70)(211) et 2.072(50)(1̅13, 3̅12). Le nom honore Milka Kronegold de Brodtkorb, Professeur aux universités de Buenos Aires et La Plata, en Argentine, et souligne ses contributions très importantes à la minéralogie et à la géologie économique de l’Argentine. Nous discutons de la minéralisation en séléniures à Tuminico à la lumière de notre étude poussée des compositions suite aux analyses à la microsonde électronique. La reconstruction des conditions de formation de la brodtkorbite et des séléniures associés repose sur une évaluation des champs de stabilité des minéraux et des inclusions fluides piégées.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.