Abstract

Distortion parameters [Δ, σ2, DI(Y–O), DI(O–Y–O), DI(O–O)] have been calculated for cation polyhedra in tourmalines of different chemical compositions. Tourmalines with greater amounts of small, highly charged ions in the YO6 octahedron display greater bond-length distortion in Y. The size and charge of the occupants at the Y site have been included in an empirically determined formula intended to evaluate the bond-length distortion of the YO6 octahedron. This equation demonstrates that the bond-length distortion in the YO6 octahedron is a function of the size and charge of the Y-site occupants, and is predictable from those occupants (r = 0.972 for observed versus calculated distortion). The distortion of the Z octahedron in a tourmaline is largely a function of the <Y–O> of that tourmaline [r = −0.985 for all tourmalines where O3 is occupied by 3 (OH) apfu], although the occupant of the O3 site also affects that distortion. The bond-length distortion of the TO4 tetrahedron is small, but examination of the angle distortion of the tetrahedron demonstrates a strong covariance with the charge at the X site (r = 0.892). Finally, distortions in the XO9 polyhedron were found to correlate with the charge of the occupants at the Y site and the fluorine content (r = 0.881).

Abstract

Les paramètres de distorsion [Δ, σ2, DI(Y–O), DI(O–Y–O), DI(O–O)] ont été évalués pour les polyèdres de coordinence dans les tourmalines de compositions diverses. Les tourmalines possédant une quantité importante d’ions à petit rayon et à charge élevée dans l’octaèdre YO6 montrent une distorsion plus importante dans les longueurs de liaisons. Nous avons donc inclus la charge et la taille des occupants au site Y site dans une formule empirique prévue pour évaluer la distorsion des longueurs de liaisons dans l’octaèdre YO6. L’équation démontre que cette distorsion dépend de la taille et de la charge des occupants du site Y, et est prévisible pour le cas de ces occupants (r = 0.972 pour la distorsion observée versus la distorsion calculée). La distorsion associée à l’octaèdre Z de la tourmaline est largement fonction de la longueur moyenne <Y–O> de cette tourmaline [r = −0.985 pour tous les exemples dans lesquels trois groupes (OH) occupent le site O3 par unité formulaire], quoique l’occupant du site O3 site peut aussi influencer la distorsion. L’écart des longueurs de liaison du tétraèdre TO4 est petit, mais l’écart dans les angles montre une covariance marquée avec la charge au site X (r = 0.892). De plus, les distorsions du polyèdre XO9 montrent une corrélation avec la charge des occupants du site Y et de la teneur en fluor (r = 0.881).

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.