Abstract

Between July 20 and August 3, 1998, cruise SO–133 aboard the R/V Sonne completed detailed mapping and sampling of the seafloor around Lihir Island in Papua New Guinea. Sampling of Conical Seamount resulted in the discovery of an unusual occurrence of alacranite and realgar associated with polymetallic vein mineralization consisting of pyrite, sphalerite, galena, minor chalcopyrite and sulfosalts, along with intense clay and silica (amorphous) alteration. Alacranite occurs as subhedral to euhedral tabular orange crystals that are transparent to translucent with a vitreous to resinous luster. Crystals occur both isolated and as groupings within vugs and on matrix, and have a maximum length of 0.1 mm. Single-crystal diffraction data were collected using MoKα X-radiation and a CCD-based detector. The structure is monoclinic, space group C2/c, a 9.943(1), b 9.366(1), c 8.908(1) Å, β 102.007(2)°, and was refined to an agreement index (R1) of 6.6%. The structure determination indicates that the formula of alacranite is As4S4, Z = 4, rather than As8S9 as reported earlier from a Russian locality. Thus, alacranite is the third polymorph of this composition, after realgar and pararealgar. The structure contains covalently bonded As4S4 molecules that are linked by van der Waals forces to form the three-dimensional structure. The structure is identical to that of synthetic α–As4S4.

Abstract

Entre le 20 juillet et le 3 août, 1998, la croisière SO–133 du navire R/V Sonne a porté sur la cartographie et l’échantillonnage des fonds marins autour de l’île de Lihir, en Papouasie Nouvelle Guinée. L’échantillonnage du guyot dit Conical a mené à la découverte d’un exemple inhabituel d’alacranite et de réalgar en association avec une minéralisation polymétallique en veines, comprenant pyrite, sphalérite, galène, avec la chalcopyrite et des sulfosels comme accessoires, et un développement intense d’argiles et de silice amorphe comme produits d’altération. L’alacranite se présente en cristaux tabulaires subidiomorphes à idiomorphes de couleur orange; ils sont transparents à translucides, avec un éclat vitreux à résineux. Les cristaux sont soit isolés ou en groupes dans des cavités et sur matrice, et atteignent une taille de 0.1 mm. Les données diffractométriques ont été prélevées sur cristal unique en utilisant un rayonnement MoKα et un détecteur de type CCD. La structure est monoclinique, groupe spatial C2/c, a 9.943(1), b 9.366(1), c 8.908(1) Å, β 102.007(2)°; elle a été affinée jusqu’à un résidu R1 de 6.6%. D’après l’ébauche de la structure, la formule de l’alacranite serait As4S4, Z = 4, plutôt que As8S9, comme l’ont conclu les chercheurs antérieurs avec un matériau d’une localité russe. L’alacranite devient ainsi le troisième polymorphe de cette composition, après réalgar et pararéalgar. La structure contient des molécules As4S4 à liaisons covalentes, agencées dans une trame tri-dimensionnelle par liaisons de van der Waals. La structure est identique à celle du composé synthétique α–As4S4.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.