Abstract

The structure of weeksite, K1.26Ba0.25Ca0.12[(UO2)2(Si5O13)]H2O, orthorhombic, a 14.209(2), b 14.248(2), c 35.869(4) Å, V 7262(2) Å3, space group Cmmb, has been solved by direct methods using data collected with MoKα X-radiation and a CCD-based detector and refined by full-matrix least-squares techniques, on the basis of F2 for all unique reflections, to an agreement factor (R1) of 7.0% and a goodness-of-fit (S) of 1.04, calculated using the 1565 unique observed reflections (Fo ≤ 4σF). The structure contains four unique U6+ positions, each of which is part of a nearly linear (UO2)2+ uranyl ion. The uranyl ions (Ur) are further coordinated by five atoms of oxygen arranged at the equatorial corners of UrO5 pentagonal bipyramids. There are ten silicon atoms, each of which is tetrahedrally coordinated by oxygen atoms. The uranyl polyhedra share equatorial edges to form chains, which in turn share polyhedron edges with silicate tetrahedra. The uranyl silicate chains are linked to crankshaft-like chains of vertex-sharing silicate tetrahedra, resulting in layers that are connected by the sharing of vertices between silicate tetrahedra to form an open framework. Potassium, barium, calcium and H2O are located in the channels within the uranyl silicate framework. Displacement of some atoms from their corresponding special positions indicates that the results represent an average structure.

Abstract

Nous avons résolu la structure de la weeksite, K1.26Ba0.25Ca0.12[(UO2)2(Si5O13)]H2O, orthorhombique, a 14.209(2), b 14.248(2), c 35.869(4) Å, V 7262(2) Å3, groupe spatial Cmmb, par méthodes directes; les données ont été prélevées avec rayonnement MoKα et un détecteur de type CCD, et affinées sur matrice entière par moindres carrés, sous forme de facteurs F2 pour toutes réflexions uniques, jusqu’à un résidu (R1) de 7.0% et un indice de concordance (S) de 1.04, calculés sur une base de 1565 réflexions uniques observées (Fo ≤ 4σF). La structure contient quatre positions U6+ uniques, chacune faisant partie d’un ion uranyle (UO2)2+ presque linéaire. Les ions uranyle (Ur) sont de plus liés à cinq atomes d’oxygène disposés aux coins équatoriaux de bipyramides pentagonales UrO5. Il y a dix atomes de silicium, chacun entouré de quatre atomes d’oxygène. Le polyèdre à uranyle partage ses arêtes équatoriales pour former des chaînes, qui à leur tour partagent des arêtes avec des tétraèdres de silice. Les chaînes contenant les tétraèdres et l’uranyle sont liées à des chaînes ressemblant à un vilebrequin faites de tétraèdres de silice à coins partagés, le tout formant des feuillets connectés par partage de coins entre tétraèdres pour former une trame ouverte. Le potassium, barium, calcium et les groupes H2O occupent des canaux dans la trame. D’après le déplacement de certains atomes par rapport à leurs positions spéciales correspondantes, nos résultats se rapportent à une structure moyenne.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.