Abstract

Selected zoned and homogeneous amygdales and veins of zeolite from the earliest Jurassic North Mountain Basalt, in Nova Scotia, have been examined in thin section and by SEM, XRD and electron-microprobe analysis. Zoned sequences of zeolites in amygdales and veins in the North Mountain basalt show a succession of clinoptilolite-Na → mordenite → heulandite, clinoptilolite-Ca, or epistilbite → stilbite, barrerite, or stellerite, and are interpreted as developing under falling temperatures. Locally, fractures within zeolites have been filled with smectite and at least three different Mg–Fe–Na-aluminosilicates. Barite, Cu, Ni and Au precipitates occur throughout some zoned amygdales. The high temperatures required for the precipitation of labradorite and mordenite, the repetitive zonation in some amygdales, and the occurrence of metal precipitates all suggest an origin for the zeolites by active hydrothermal circulation, not by burial metamorphism as implied by previous authors. Formation of mordenite was favored by hydrothermal circulation of alkaline lake waters and extraction of Na from underlying evaporites of the Blomidon Formation.

Abstract

Une sélection d’amygdules à zéolites, soit zonées, soit homogènes, et de veines provenant des coulées de basalte de North Mountain, en Nouvelle-Ecosse, d’âge jurassique précoce, a été examinée en lame mince, et caractérisée par microscopie électronique à balayage, diffraction X et microsonde électronique. Les séquences de zéolites suivantes ont été observées dans les amygdules et les veines: clinoptilolite-Na → mordenite → heulandite, clinoptilolite-Ca, ou epistilbite → stilbite, barrerite ou stellerite; elles seraient dues à la chute progressive de la température. A petite échelle, les fissures dans les zéolites ont été remplies avec une smectite et au moins trois aluminosilicates de Mg–Fe–Na distincts. La barite, et le cuivre, le nickel et l’or ont été précipités partout dans certaines amygdules zonées. La température élevée indiquée par la précipitation de la labradorite et de la mordenite, la zonation répétée dans certaines amygdules, et la présences de phases métalliques font penser à une origine des zéolites par circulation hydrothermale active, plutôt que par recristallisation métamorphique due à l’enfouissement, comme le préconisaient les auteurs antérieurs. La circulation d’eau alcaline d’origine lacustre et l’extraction de sodium des évaporites sous-jacentes de la Formation Blomidon auraient favorisé la formation de la mordenite.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.