Abstract

Diopside with an unusual violet color from southern Baffin Island, Nunavut, Arctic Canada, is found in calc-silicate lenses, associated with marialite, pargasite, phlogopite, calcite, apatite, titanite, talc, chlorite, plagioclase and quartz. It occurs as massive aggregates of roughly equant grains. Basal parting is evident, and pyroxene cleavage is subtle. Indices of refraction are nα 1.670(1), nβ 1.675(1), and nγ 1.695(1), and 2VZ is equal to 57.6(5)° at 589 nm. Pleochroism is nonexistent. Dcalc = 3.30 g/cm3. Cell dimensions determined from powder X-ray diffraction are a 9.730(4), b 8.873(3), c 5.275(2) Å, β 105.95(3)°. A single-crystal X-ray structural refinement was performed to determine bond lengths and angles. The empirical formula, based on results of electron-microprobe analyses and absorption spectroscopy indicating 0.30 wt.% H2O in the structure, is (Ca0.96Na0.04)(Mg0.86Al0.06 Fe2+0.05Ti4+0.02)(Si1.89Al0.11)O5.93OH0.07. The unusual color is due to intervalence charge-transfer between Fe2+ and Ti4+ at the M1 site, and is observed owing to the low overall concentration of Fe in the diopside. Cathodoluminescence indicates that Mn2+ is present in the M1 site. Absorption spectroscopy demonstrates that Mn3+ does not contribute to the violet color.

Abstract

Nous décrivons un échantillon de diopside violacé provenant du sud de l’île de Baffin, au Nunavut, dans l’Arctique canadien, prélevé d’une lentille de calc-silicates et associé à marialite, pargasite, phlogopite, calcite, apatite, titanite, talc, chlorite, plagioclase et quartz. Le diopside forme des agrégats massifs de grains équidimensionnels. Un plan de séparation (001) est évident, mais les plans de clivage sont subtiles. Les indices de réfraction sont nα 1.670(1), nβ 1.675(1), et nγ 1.695(1), avec 2VZ égal à 57.6(5) ° à 589 nm. Il n’y a aucun pléochroïsme. La densité calculée est de 3.30 g/cm3. Les paramètres réticulaires ont été déterminés par diffraction X sur poudre: a 9.730(4), b 8.873(3), c 5.275(2) Å, β 105.95(3) °. Un affinement de la structure utilisant un cristal unique a été fait afin de déterminer les longueurs de liaison et les relations angulaires. La formule empirique, fondée sur les résultats d’analyses à la microsonde électronique et les spectres d’absorption, qui indiquent la présence de 0.30% (poids) de H2O dans la structure, serait (Ca0.96Na0.04)(Mg0.86Al0.06Fe2+0.05Ti4+0.02)(Si1.89Al0.11)O5.93OH0.07. La couleur inhabituelle serait due au transfert intervalence des charges impliquant le Fe2+ et le Ti4+ sur le site M1, phénomène observable à cause de la faible teneur en fer dans cet échantillon. D’après la cathodoluminescence, le Mn2+ est présent au site M1. Les spectres d’absorption montrent que le Mn3+ ne contribue pas à la couleur violette.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.