Abstract

In Galicia, in the northwestern part of the Iberian Peninsula, there are several occurrences of granitic pegmatites. One of them, known as Franqueira, is a metasomatic deposit of gem-quality chrysoberyl, emerald and phenakite. The pegmatite is associated with a two-mica peraluminous Hercynian granite, and intrude dunites of the Schistose domain in the Galician Tras-Os-Montes Zone. The composition of fluid inclusions in emerald and phenakite has been determined using a Raman microprobe to ascertain the paleofluid chemistry and the P–T conditions of fluid migration in the pegmatite. Three types of fluid inclusions have been identified in emerald and phenakite; three episodes of fluid circulation are distinguished. The first episode is represented by low-salinity aqueous-carbonic primary fluid inclusions in phenakite; these were trapped at 2.5 kbar and 400°C. An isothermal drop in pressure produced a second stage of fluid trapping under conditions of 400°C and 1 kbar. Fluid inclusions trapped in emerald indicate that during this second stage, it formed from phenakite and chrysoberyl in the presence of a CO2- and CH4-rich fluid. A third episode of fluid circulation suggests an independent stage of fluid circulation during late tectonic events, with temperatures ranging from 160° to 265°C and pressure below 0.5 kbar.

Abstract

En Galice, dans le secteur nord-ouest de la Péninsule Ibérique, on trouve plusieurs massifs de pegmatites granitiques. Un de ceux-ci, Franqueira, est le site d’un gisement métasomatique de chrysobéryl, émeraude et phénakite gemmes. La pegmatite est associée à un massif hercynien de granite hyperalumineux à deux micas, mis en place dans des dunites du domaine de schistes de la zone Tras-Os-Montes. La composition des inclusions fluides dans l’émeraude et la phénakite a été établie au moyen d’une microsonde Raman afin de déterminer la composition du paléofluide et des conditions de pression et de température au cours de sa migration dans la pegmatite. Nous avons identifié trois types d’inclusions fluides dans l’émeraude et la phénakite, qui témoignent de trois épisodes de circulation d’une phase fluide. Le premier a donné des inclusions primaires aqueuses et primaires dans la phénakite, piégées à 2.5 kbar et 400°C. Une chute isotherme de la pression a produit un second stade de piégeage, à 400°C et 1 kbar. Les inclusions associées à ce deuxième épisode piégées dans l’émeraude indiquent un mode de sa formation par remplacement aux dépens de la phénakite et du chrysobéryl par une phase fluide riche en gaz carbonique et en méthane. Un troisième épisode de circulation serait indépendant des deux premiers, développé au cours d’une déformation tardive à une température allant de 160° à 265°C et une pression inférieure à 0.5 kbar.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.