Abstract

Dysprosian xenotime-(Y) was found in the Annie Claim #3 pod of lepidolite-subtype granitic pegmatite within the Greer Lake intrusion of pegmatitic granite, in the Archean Bird River Subprovince of the Superior Province, in southeastern Manitoba. It occurs as microscopic inclusions in spessartine and as discrete crystals, both enclosed in ferroan muscovite, also associated with manganocolumbite – manganotantalite, microlite, zircon and apatite. The xenotime-(Y) contains up to 14.88 wt.% Dy2O3 (and 7.59 wt.% Gd2O3, 3.31 wt.% Tb2O3), the highest concentration of Dy so far observed in this mineral. In chondrite-normalized REE patterns, the positive Tb anomaly is even higher than that of Dy. Along with xenotime-(Y) and xenotime-(Yb) from other granitic pegmatites, altered granites and alpine veins, the Annie Claim #3 xenotime-(Y) shows prominent double segmenting of the Gd to Lu sequence, ascribed by some authors to the tetrad effect in geological materials generated from, or affected, by aqueous media. Analytical problems could not produce this effect in the xenotime samples.

Abstract

Nous avons trouvé du xénotime-(Y) enrichi en dysprosium dans une lentille de pegmatite granitique de type lépidolite appelée Annie Claim #3, et faisant partie du massif intrusif du lac Greer, d’âge archéen, Sous-province de Bird River de la Province du Supérieur, dans le secteur sud-est du Manitoba. Les cristaux se présentent en inclusions dans la spessartine et en cristaux distincts, tous inclus dans des agrégats de muscovite ferreuse, en association avec manganocolumbite – manganotantalite, microlite, zircon et apatite. Le xénotime-(Y) contient jusqu’à 14.88% Dy2O3 en poids (et 7.59% Gd2O3, 3.31% Tb2O3), la teneur de Dy la plus élevée qui soit connue pour cette espèce. Les spectres de terres rares normalisés par rapport à une distribution chondritique montrent une anomalie positive en Tb même plus grande que l’anomalie en Dy. Comme c’est le cas pour le xénotime-(Y) et le xénotime-(Yb) provenant d’autres pegmatites granitiques, granites altérés et veines alpines, le xénotime-(Y) de la pegmatite Annie Claim #3 fait preuve d’une segmentation double des teneurs normalisées dans l’intervalle entre Gd et Lu, que certains ont attribué à l’effet de tétrade, reconnu dans les matériaux déposés à partir de milieux aqueux, ou bien affectés par ceux-ci. Les problèmes analytiques ne sauraient expliquer cet effet dans les échantillons de xénotime.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.