Abstract

The occurrence of porphyroblastic staurolite-bearing metagreywacke of the Burntwood Group between Duval Lake in northern Manitoba and the Saskatchewan–Manitoba border led previous investigators to suggest the presence of a metamorphic low in the Kisseynew gneiss belt. Thermobarometric measurements on quartz – plagioclase – sillimanite – garnet – biotite assemblages in the Duval Lake area and in the vicinity of Lobstick Narrows (Kisseynew Lake), near the boundary between the Kisseynew gneiss belt and the Flin Flon volcanic belt, gave values of 3000 ± 600 bars and 530° ± 27°C. These values are within measurement uncertainty and suggest a uniform metamorphic grade. We conclude that the occurrence of staurolite is controlled by bulk composition and that there is no metamorphic low at Duval Lake.

Abstract

La présence de méta-grauwacke à porphyroblastes de staurolite du groupe de Burntwood entre la région du lac Duval, dans le nord du Manitoba, et la frontière entre le Saskatchewan et le Manitoba, a mené à la conclusion qu’il y a un minimum en intensité de métamorphisme dans la ceinture gneissique de Kisseynew. De nouvelles mesures thermobarométriques portant sur l’assemblage quartz – plagioclase – sillimanite – grenat – biotite dans la région du lac Duval et près de Lobstick Narrows (lac Kisseynew), près de la frontière entre la ceinture gneissique de Kisseynew et la ceinture volcanique de Flin Flon, a donné des valeurs de 3000 ± 600 bars et 530° ± 27°C. Cette évaluation concorde avec les mesures antécédentes, compte tenu de leur précision, et démontre un degré de métamorphisme uniforme. A notre avis, la présence de staurolite est régie par la composition globale des roches; il n’y aurait donc pas de minimum en intensité du métamorphisme dans la région du lac Duval.

You do not currently have access to this article.