Abstract

The metamorphic facies of the subsurface Precambrian of Alberta are charted for the first time as a contribution to the new tectonometamorphic map of the Canadian Shield. Inferences about facies are based primarily on petrographically determined mineral assemblages. A few P–T determinations from results of electron-microprobe analyses are available. The chronology of metamorphic events is based primarily on extensive and previously reported U–Pb, Rb–Sr, K–Ar, 40Ar–39Ar and Sm–Nd geochronology. New U–Pb, 40Ar–39Ar and Sm–Nd dates are reported for critical localities. All of Alberta was affected by a protracted series of early Proterozoic events. Late Archean (2700–2800 Ma) sialic crust in the southern half of the province was thermally overprinted at about 1800 Ma. In northern Alberta, older crust was dynamically, thermally and metasomatically reworked by a series of high-temperature events between 1750 and 1950 Ma.

Abstract

Les faciès métamorphiques du socle précambrien formant le soubassement de l’Alberta sont ici évalués et résumés pour la première fois comme contribution à la nouvelle carte tectonométamorphique du Bouclier Canadien. Nos interprétations à propos des faciès reposent surtout sur les assemblages de minéraux déterminés en lame mince. Quelques déterminations de pression et de température sont disponibles à partir de résultats d’analyses à la microsonde électronique. La chronologie des événements métamorphiques est fondée surtout sur une volumineuse banque de données déjà publiée, comprenant des âges U–Pb, Rb–Sr, K–Ar, 40Ar–39Ar et Sm–Nd. De nouvelles déterminations d’âges U–Pb, 40Ar–39Ar et Sm–Nd ont été effectuées pour certains endroits importants. L’Alberta en entier a subi les effets d’une longue série d’événements protérozoïques. La croûte sialique tardiarchéenne (2700–2800 Ma) dans la moitié sud de la province a subi un réchauffement à environ 1800 Ma. Plus au nord, la croûte plus ancienne a été dynamiquement, thermiquement et métasomatiquement remaniée au cours d’une série de recristallisations à température élevée entre 1750 et 1950 Ma.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.