Abstract

We carried out a study of dehydration in natural metamict and crystalline samples of titanite between 20 and 1060 K. Infrared absorption spectra of crystalline titanite show at least five O–H stretching bands in the region between 2000 and 4500 cm−1. Metamict samples show a broad distribution of stretching modes between 2500 and 3700 cm−1. The annealing of metamict titanite was studied by IR absorption spectroscopy under in situ and ex situ heating conditions. Heating a sample at high temperature leads to an irreversible decrease of the absorption signal of the O–H stretching bands, together with a significant sharpening of the band profile. The O–H bands in the metamict material show no preferential polarization. Annealing leads to a dramatic anisotropy of the IR absorption spectra. We believe that the recrystallization behavior of a metamict sample is correlated with its dehydration.

Abstract

Nous avons étudié la déshydratation d’échantillons naturels métamictes et cristallins de titanite dans l’intervalle de 20 à 1060 K. Les spectres d’absorption infrarouge de titanite cristalline possèdent au moins cinq bandes dues à l’étirement du couple O–H dans la région entre 2000 et 4500 cm−1. Les échantillons métamictes font preuve d’une distribution floue de modes d’étirement entre 2500 et 3700 cm−1. Le recuit de la titanite métamicte a été étudié par absorption dans l’infra-rouge suite à un chauffage in situ et ex situ. Le chauffage d’un échantillon jusqu’à une température élevée mène à une diminution irréversible du signal dû à l’étirement O–H, en même temps qu’une définition accrue du profil des bandes d’absorption. Les bandes O–H du matériau métamicte ne montrent aucune polarisation préférentielle. Le recuit mène à une anisotropie dramatique des spectres infra-rouges. A notre avis, le comportement de la titanite métamicte au cours de sa recristallisation montre une corrélation avec sa déshydratation.

(Traduit par la Rédaction)

You do not currently have access to this article.